jump to navigation

Élargissons les trottoirs!!! décembre 8, 2015

Posted by Charles reny in circulation, Circulation automobile, Transport.
Tags: , , , , ,
trackback

Sur le Boulevard Henri-Bourassa au coin de Saint-Denis, les nombreux bus déversent des centaines de clients sur un trottoir à peine large pour deux personnes ! Pendant que les piétons s’empilent les uns sur les autres, 8 voies sont consacrées à l’automobile.

Un grand boulevard urbain tel qu’Henri-Bourassa devrait offrir de larges trottoirs. Pas un trottoir de petite rue de banlieue. Le boulevard Henri-Bourassa n’est pas un endroit où il fait bon vivre. Tout le monde qui y passe a très très hâte d’en sortir au plus sacrant. Automobilistes, piétons ou cyclistes, il n’y a pas grand monde qui souhaite passer son dimanche au coin Saint-Laurent et Henri-Bourassa. Pourtant, on pourrait en faire un endroit chic et de bon goût avec peu d’investissement. Vous vous dites que je suis fou ? Regardons ce qui se fait ailleurs : plusieurs grandes villes ont des boulevards équivalents à Henri-Bourassa et sont bordés par des terrasses remplies. Le meilleur exemple est celui des Champs Élysées à Paris. Les meilleurs restos au monde et les commerces les plus réputés de la planète y ont pignon.

500px-Champs_Elysees_Paris_Wikimedia_Commons

Photo Les Champs Élysées

Plus près de chez nous : Time square à New York. Autrefois une place hyper achalandée par les voitures, aujourd’hui, une  place remplit de gens à pied.

time square

Time square

Rapprochons-nous encore plus : Québec, la belle capitale, a remplacé la hideuse autoroute Champlain par un magnifique boulevard. Ici, c’est plus qu’un large trottoir qu’on y a installé, c’est un large parc linéaire. L’autoroute est devenue un boulevard urbain aujourd’hui fréquenté par des milliers de touristes chaque année. Même Montréal a sa magnifique rue bordée par un très large trottoir : McGill Collège.

Mcgill avenue

Photo Mcgill vers nord

Et qu’est-ce qui fait le succès de ces places ? De larges trottoirs, des espaces aménagés pour les citoyens, pour les piétons.

Partout  où l’on a osé réaménager en donnant de la place aux  piétons, l’on a fait la même constatation : de larges trottoirs amène  un immense regain de qualité de vie,  une incroyable augmentation du niveau de location des commerces, de construction de logements et de bureaux,  des terrasses, des commerces achalandés des lieux fréquentés par du monde qui ont envie d’y venir y dépenser.  Demander aux riverains du Boulevard Champlain ou de Time Square… et non le trafic automobile n’y a pas été affecté.

Champlain avant.jpgChamplain apres.jpg

Le Boulevard Champlain, avant-après

Ici aussi, sur Henri-Bourassa, ce large boulevard du nord, devrait recevoir ce même traitement. En observant la circulation sur Henri-Bourassa, même en pleine heure de pointe, vous constaterez que la congestion se situe aux principales intersections seulement : Acadie, St-Denis, Papineau. Mais ce n’est rien de majeur. Vous verrez rapidement que la majorité du parcours depuis Acadie jusqu’à Papineau est peu congestionné et que les autos roulent surtout en pelotons, faisant la course d’un feu rouge à un autre.

 

 

Henri-Bourassa coin D,auteuil

Lorsque l’on creuse un peu, on constate qu’Henri-Bourassa est finalement assez peu utilisé ! Oui, les principales intersections sont achalandées, mais un enfer ? Non. Le problème est une synchronisation déficiente des feux de circulation.

 

Deuxième constat : En dehors de l’heure de pointe du matin et du soir, les 8 voies de circulations sont pratiquement  vide… Regardez  au coin des rues Tolhurst ou Sacré-Cœur, ou Bois de Boulogne, ou encore de Lille, nous sommes loin de la congestion. Photos.

Henri-bpres thol.png

Pres de Sacré-Coeur

hb st-d.png

Henri-Bourassa et Saint-Denis

Henri-Bourassa présente un fort potentiel de développement économique régional; de nombreux avantages le distingue et ne demande qu’à être développé. Premier grand avantage : un accès à plusieurs quartiers du nord, grâce à un axe de circulation bien desservi par les transports en commun. Son deuxième avantage est qu’il existe encore beaucoup d’espaces libres pour y construire de grands immeubles résidentiels et commerciaux. Son troisième grand avantage est qu’il est habité par une population active et diversifiée. Pour développer et créer de la richesse, il faut un Boulevard attrayant, transformé à faible coût, une artère où il sera agréable de déambuler. La solution : retrancher la moitié des voies de circulation de ce boulevard et élargir les trottoirs d’autant. Y planter des arbres, y faire des aménagements floraux, installer des terrasses et même des stationnements. Alors notre boulevard deviendra un milieu de vie, un lieu de rencontres, d’échanges entre citoyens.

De larges trottoirs augmentent le commerce, anime la vie d’un quartier :

wash.jpg

Washington

Grande allée.jpg

Grande Allée

Barcelone.jpg

Barcelone

Ce no mans land

HB.png

Henri-Bourassa pres de Tholhusrt

Pourrait ressembler à ceci!

Mcgille vers le sud.jpg

Mcgill pres de Ste-Catherine

De larges trottoirs avec des arbres, des terrasses, des commerces achalandés, voilà ce qu’il faut pour Henri-Bourassa. Alors, vous adorerez y passer votre dimanche après midi au coin de Saint-Laurent à contempler votre joli boulevard!

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :