jump to navigation

La tyrannie de l’automobile Du rêve à la calamité juin 18, 2008

Posted by Charles reny in automobile, pollution.
Tags: ,
trackback

par Pierre Gillet

Très profondément intégrée dans notre culture, l’automobile a complètement modifié l’organisation de nos cités, notre vie, notre perception de l’espace et du temps. Le “tout voiture” s’est installé progressivement, sans même que l’on s’en aperçoive.

La voiture est devenue incontournable, surtout lorsque l’on vit isolé. Il ne s’agit donc pas de stigmatiser l’automobiliste, mais plutôt de lui permettre de recouvrer sa liberté… et qu’enfin il puisse choisir et changer son mode de déplacement sans devenir un “handicapé social”.

Rappelez-vous, en 1968, ceux-là mêmes qui roulent maintenant en BMW et en 4X4 disaient à l’époque : « La bagnole, ça pue, ça pollue et ça rend con ». Mais rien ne nous oblige à devenir aussi cons qu’eux ! D’autant qu’aujourd’hui, plus qu’hier encore, un changement drastique est à la fois possible et surtout indispensable.

Extrait

Prenons l’exemple de quelqu’un qui travaille à 30 km de son domicile, ce qui représente 60 km par jour (à noter que cela produit quotidiennement et en moyenne, 1,2 kg de carbone supplémentaire dans l’atmosphère).

Faisons un petit calcul. On peut raisonnablement évaluer le coût du kilomètre parcouru à 0,40 euros (en comptabilisant le prix de la voiture, l’essence, l’entretien, l’assurance etc. C’est d’ailleurs à ce tarif que les entreprises remboursent une partie des frais kilométriques); soit 24 euros par jour. Naturellement, il faut travailler pour gagner ces 24 euros. Etant donné que le salaire minimum, en France, est de 6,4 euros net de l’heure et après impôts, il faut donc près de 4 heures de labeur pour gagner l’argent nécessaire au trajet en voiture. Si vous travaillez à mi-temps, vous travaillez donc intégralement pour payer le transport qui vous mène au boulot! Ainsi, ces 60 km en voiture ne prennent pas une heure comme on pourrait le penser de prime abord, même si vous roulez à 60 km/h de moyenne, mais 1 heure de trajet à laquelle on ajoute les 4 heures à bosser, soit 5 heures ! La vitesse moyenne est alors de 12 km/h (60 km divisé par 5 heures).

La tyrannie de l’automobile
Du rêve à la calamité
Auteur : Pierre Gillet
Éditeur : Homnisphères
Octobre 2007, 112 pages, 10.00€

Commentaires»

1. Vincent Messager - juin 18, 2008

il est temps que j’arrête de faire mon paresseux et installe le siege d’enfant sur mon velo et fasse le 14 km quotidien jusqu’à mon travail.

Bravo pour ce blog, il était temps que quelqu’un le fasse !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :